Journée portes ouvertes du lycée samedi 25 février 2023 de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

Appareil de Kipp

Fonction : Préparer un gaz en continu avec arrêt automatique.

Description : Cet appareil est constitué de deux parties en verre : les ballons inférieurs solidaires du socle, séparés par un étranglement, et le ballon à pointe muni d’un tube effilé dont l’extrémité est proche du fond du ballon. La connexion entre les deux ballons supérieurs est assurée par un rodage. Dans la tubulure supérieure du ballon est inséré un tube de sûreté à deux boules. Dans celle du second ballon est fixé un robinet à deux voies. Enfin, la tubulure permet de vider l’appareil de la solution qu’il contient, en fin d’expérience. Le plus petit appareil servait à la préparation de l’hydrogène sulfuré, le plus grand à celle du dihydrogène.

Mode opératoire : L’appareil permet de préparer tout gaz insoluble ou peu soluble dans l’eau : dihydrogène, hydrogène sulfuré, dioxyde de carbone, par action d’un acide sur un réactif solide approprié. Par la tubulure du second ballon, on introduit une certaine quantité du solide en morceaux grossiers; pour éviter qu’il tombe au fond du ballon inférieur on colmate partiellement l’espace autour du tube central avec des morceaux de verre. On met ensuite en place le tube muni du robinet. Par le tube de sûreté, on verse de l’acide chlorhydrique ; le ballon inférieur se remplit de cette solution. Dès que l’acide entre en contact avec le réactif solide dans le ballon central, il y a dégagement gazeux; le gaz s’échappe en ouvrant le robinet avec un débit continu et régulier. Lorsqu’on ferme ce robinet, le gaz s’accumule en repoussant le liquide qui remonte dans la partie haute de l’appareil. La réaction s’arrête puisqu’il n’y a plus contact entre le solide et l’acide. Elle recommence dès que le robinet est ouvert, et ainsi de suite, ce qui rend la production de gaz intermittente et à la demande. De cette façon on peut préparer le dihydrogène par réaction de l’acide sur de la grenaille de zinc selon la réaction d’oxydoréduction : Zn(s) + 2H+(aq) → Zn2+(aq) + H2(g). On prépare également l’hydrogène sulfuré par réaction entre l’acide et le sulfure de fer : FeS(s) + 2 H+(aq) → Fe2+(aq) + H2S(g). Le dioxyde ce carbone est préparé en faisant réagir l’acide sur du carbonate de calcium : CaCO3(s) + 2H+(aq) → Ca2+(aq) + H2O + CO2(g).

Remarque : Kipp (1808-1864) établi pharmacien à Delft, dirigeait également un commerce d’instruments scientifiques et de produits chimiques.

Vie du lycée