Journée portes ouvertes du lycée samedi 25 février 2023 de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

Alcoomètre de Gay-Lussac

Fonction : Indiquer le volume d’alcool contenu dans un liquide formé d’alcool et d’eau lorsque ce mélange est maintenu à 15°C.

Description : Il s’agit d’un aréomètre à poids constant.

Il se compose d’un flotteur à air lesté à sa partie inférieure par du mercure ou de la grenaille de plomb. Le flotteur est surmonté d’un tube portant une graduation particulière à l’alcool maintenu à 15°C. La graduation 0, placé en bas de l’échelle représente la densité de l’eau distillée à 15°C, la graduation 100 en haut de l’échelle celle de l’alcool absolu à 15°C.

Mode opératoire : On souhaite déterminer le degré alcoolique d’une liqueur, par exemple. Tout d’abord, il faut procéder à la distillation de 100 mL de celle-ci. A l’éthanol ainsi recueilli, on ajoute de l’eau de façon à obtenir le volume initial. On immerge alors l’alcoomètre dans ce nouveau mélange. Il suffit ensuite de lire la graduation de l’alcoomètre qui affleure la surface libre du mélange.

Supposons que l’alcoomètre s’enfonce jusqu’à la graduation 75. Cela signifie qu’il y a soixante-quinze pour cent en volume d’alcool dans ce mélange éthanol-eau et que cette liqueur est à 75 degrés.

Remarque : La graduation de cet alcoomètre est empirique car lorsqu’on mélange un volume V d’éthanol et un volume V’ d’eau, le volume total obtenu est inférieur à la somme (V+V’).
En outre, cette graduation a été établie grâce à des mélanges éthanol-eau maintenus à 15°C. Or, les volumes de tels mélanges dépendent de la température. Afin d’utiliser ces alcoomètres à de températures différentes, Gay-Lussac établit une table de correction du degré d’alcool en fonction de la température sur un intervalle de 0°C à 30°C.

De nombreux modèles d’alcoomètres existent. Par exemple, ceux gradués de 0 à 40 sont utilisés pour les alcools ‘’faibles’’, ceux divisés entre 35 et 100 pour les eaux-de-vie.

Vie du lycée